Du réglement et des moeurs

Dans un billet récent publié sur ce blog, il était question de s’interroger sur le lobbying en politique. Le groupe UMP de l’Assemblée nationale a semble-t-il décidé de s’attaquer au sujet. Deux députés de ce groupe, Arlette Grosskost et Patrick Beaudoin, ont déposé une proposition de résolution tendant à modifier le Réglement de l’Assemblée nationale afin « d’identifier les représentants des groupes d’intérêts qui suivent l’activité législative » et de « suivre leurs allées et venues ».

Peut-être que cette initiative part d’une bonne intention. Elle n’en demeure pas moins hypocrite. Cela correspond davantage à un rideau de fumée en réponse au coup de projecteur sur des avantages dont ont bénéficié certains parlementaires avant la discussion d’un projet de loi, en l’occurence celui portant sur la fusion Suez-Gdf. A cette occasion, Suez invitait des parlementaires, qui restaient à convaincre de voter le projet de loi de fusion, à des rencontres de coupe du monde de football en Allemagne.

Le problème n’est pas tant que Suez ait invité des parlementaires que ceux-ci aient accepté ces invitations. Si la méthode de Suez est grossière, il n’en demeure pas moins que cela fonctionne tout comme le papier tue-mouche continue d’attraper des mouches.

Et, ce n’est pas une modification du réglement qui changera les moeurs.

Bref, cette initiative est un coup d’épée dans l’eau quant à notre interrogation sur l’intérêt du lobbying en politique. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :