Voyage autour de la présidentielle (2)

Ce voyage commence par un coup de fil à Stéphane. Je voulais savoir s’il n’était pas désabusé par l’extrême gauche, perclus d’intérêts d’appareil politique et, de ce fait, incapable de s’unir sur un programme électoral commun autour d’un seul candidat.

Entre nous, il n’y avait pas de faux semblants. Il était naturel de s’interpeller sans que cela soit mal interprêté.

– C’est une utopie de plus, chez nous autres, qui part en fumée. Au fond de moi-même je doutais de la réunion de nos appareils (LO, LCR, PCF). Les intérêts étaient trop divers, nos histoires bien trop cristallisées. Laguiller fera 3%, Besancenot 4% et Buffet 3%. En même temps, et réunis, nous n’aurions pas fait 10% alors…

– Et toi, que vas-tu faire ?

– Il m’est impossible de soutenir Royal. Elle fait de la communication, du marketing, de la stratégie électorale mais elle ne fait pas de politique. Elle n’a ni système de pensée, ni ennemi et par conséquent encore moins d’ami, sa candidature est un décorum. Pourtant, divisés, nous lui ouvrons la voie de la victoire. Pour répondre précisément à ton interrogation, je soutiendrai Besancenot avec comme ambition de gauchir la campagne.

– Avec quels espoirs ? Si elle élue, elle vous écrasera comme Mitterrand a écrasé le parti communiste ?

– Elle n’y parviendra pas. Elle sera élue par défaut tout comme Sarkozy, s’il l’est. L’un comme l’autre sera seul, recroquevillé dans son fort Elysée, aux abois face à la rue qui n’en peut plus.

– A l’extrême gauche finalement vous êtes d’éternels optimistes, vous croyez à votre idéal révolutionnaire qui manque cruellement d’inspiration, sans doute par absence de philosophie. En quoi piller les « patrons » va-t-il améliorer les conditions des « travailleurs » ? Y croyez-vous seulement vous-même ? Je pense d’ailleurs, qu’aucun des candidats ne croit en ses paroles, ses promesses. Au fond d’eux-même ils ne savent pas pourquoi ils sont candidats.

– Toi, c’est à la politique que tu ne crois pas.

– Le parti politique, dans l’histoire de France, a toujours été celui qui visait à renverser l’Etat, donc à affaiblir le pays, la nation. Aujourd’hui, vous êtes nombreux sur la bête ! Votre Ligue, votre Fronde c’est la révolution ou encore la rupture… 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :