Bayrou l’a rêvé en 2002, il le fait en 2007

De quoi s’agit-il? Du troisième homme bien sûr!

Il n’en finit plus de monter dans les sondages, voilà le nouveau leimotiv des instituts de sondages et des sondivores. Il serait à 14% d’intentions de vote, le Bayrou.

Comme Chevènement en 2002. La question est de savoir s’il va tenir, contrairement à Chevènement cette fois-ci.

Aujourd’hui, il n’est ni plus ni moins que le rebondissement de la campagne. Royal qui désespère et Sarkozy qui inquiète, voici Bayrou le bon équilibre… En réalité, il ne fait que témoigner du manque d’engouement des Français pour l’élection, non parce qu’ils ne croient plus dans la politique mais simplement parce qu’ils ne croient pas en ses thuriféraires (dont fait parti Bayrou).

L’histoire risque de se répéter. Un duel qui fatigue tout le monde, un troisième homme pour relancer le suspense, un quatrième en préparation (Bové) parce que nous sommes quand même cette fois à trois mois du premier tour de scrutin, un tassement des deux favoris et un finish serré entre 3 voire 4 candidats et une hypothétique surprise à 20 heures, le 22 avril. Car le véritable phénomène est la dispersion, l’éclatement, la ventilation des électeurs de plus en plus dubitatifs. 

Nous sommes tous des Raoul Volfoni !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :