Sarkozy des patrons et Sarkozy des ouvriers

Sarkozy, en l’espace d’une semaine, s’est rendu en Picardie à Saint-Quentin et en Angleterre à Londres. Rien de plus normal, en campagne les candidats se déplacent.

Plus surprenant et moins normal est la contradiction de son positionnement. Si, le Sarkozy picard dénonce le sort des ouvriers et des salariés qui travaillent durs, le Sarkozy anglais vante les vertus du libéralisme anglo-saxon faisant la part belle aux dirigeants au détriment des salariés et de leurs conditions de travail.

Des postures, des postures, toujours des postures, et y’en aura pour tout le monde. Là est toute l’hypocrisie, toute la démagogie du projet-balancier Sarkozy; un jour pour l’un, le lendemain pour l’autre et peu importe les contradictions pourvu que chacun en ait pour son cas.

Mais un projet n’est pas cela. Un projet consiste à développer une vision de la société avec des positions cohérentes, équilibrées. On peut effectivement trouver à satisfaire tout le monde, mais en demandant à certains pour obtenir d’autres et inversement. Au contraire, Sarkozy fustige certains pour flatter d’autres à un endroit et flatte certains pour fustiger les autres à un nouvel endroit.

Cette méthode revient à monter les uns contre les autres et pas à rassembler une société, à l’unifier.

On atteint le comble du vote utile, une sorte de vote consommable : je vote parce qu’il a dit ça en oubliant du même coup qu’il leur a dit ça, c’est à dire l’inverse, se mettant dans une situation intenable. Et voilà comment, de plus en plus d’électeurs se résignent au slogan « les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent… »

Vite un vote inutile, sur la base d’un projet, d’une doctrine, d’une idéologie (même si ces mots inquiètent) car au moins notre vote devient un choix par adhésion et plus par défaut voire par tromperie.

Publicités

3 Responses to Sarkozy des patrons et Sarkozy des ouvriers

  1. Annie dit :

    tu dis idéologie ? mais tu as raison, Sarko en a une (ainsi que ségo d’ailleurs la même) le libéralisme dite pensée unique dite aussi fin de l’Histoire… presque toute la planété en ait affublé…
    mais l’Amérique du Sud bouge et la France qui dans l’histoire montra l’exemple ? où en est-on ? dans le populisme pour plaire à tout le monde… sans contrarier les nantis sait-on jamais !

  2. Annie dit :

    je lis tes catégories/candidats en manque un maintenant : Bové !

  3. voteinutile dit :

    Merci Annie. Je rajoute Bové dans mes catégories. Qu’il se méfie lui aussi, du vote inutile…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :