Une présidentielle vidée de son sens

avril 15, 2007

Quelle France les seize candidats nous prépare-t-il ?

Aucune idée. Leur projet est inexistant, ils n’ont fait qu’ausculter les intentions de l’opinion et tâcher d’y répondre en la caressant dans le sens du poil.

Finalement la campagne électorale fût une longue, très longue, trop longue campagne publicitaire. Elle nous laisse sur notre faim.

Le veau d’or démocratique, le suffrage universel, ne risque pas d’en sortir grandi. D’ailleurs le système électoral n’est-il pas inutile pour gouverner un pays ?

Il n’engendre que démagogie et instabilité. D’ailleurs à peine cette élection sera passée que la suivante occupera déjà tous les esprits délaissant l’intérêt du pays et des Français.

Ne vaudrait-il pas mieux, plutôt qu’aspirer à une sixième république, revenir à la royauté. Système qui avait l’immense mérite d’assurer une grande stabilité et de donner du temps à l’action politique.

Voter est à mon sens vraiment inutile. Inutile d’en choisir un parmi les seize, inutile une fois choisi.

Le vote inutile est sûrement de ne pas aller voter ? La déception en sera moins grande…

Publicités