Vu sur les blogs des candidats

novembre 25, 2006

Chaque candidat (vraiment) susceptible de se présenter (sous réserve d’obtention des parrainnages de 500 édiles) dispose d’un blog ou d’un blog collectif.
Sur ces blogs s’échangent beaucoup d’impressions, quelques bons mots, un brin d’informations et très peu d’idées. Bref, les blogs des candidats sont très pauvres en regard de l’enjeu présidentiel. Ceci dit, laissons-leur trouver une place et un ton, ils peuvent prendre de la consistance tout au long de la campagne électorale qui n’a pas encore réellement commencé. Remarquons tout de même que les commentaires laissés traduisent et interpellent sur les « climats » dans l’opinion, au sein des partis, des courants de pensée…
En attendant et en plus d’une catégorie « petites phrases et bons mots », vote (in)utile s’enorgueillit d’ajouter une catégorie « vu sur les blogs des candidats » dont l’ambition est de sélectionner des billets apportant un petit « plus ».

Pour ce premier billet dans cette catégorie nous avons relevé :
Olivier Besancenot qui se fait chahuter sur la candidature unique de la « gauche anti-libérale ». Il apparaît clairement à la lecture des commentaires que la gauche est vraiment scindée en deux, reste à savoir dans quelle proportion.
Jean-Pierre Chevènement a le mérite de chercher à élever le débat avec des priorités et des chantiers… Existe-t-il pour Jean-Pierre Chevènement une troisième voie à gauche qui serait, plus anti-européenne qu’anti-libérale (la différence est-elle perceptible ?), plus nationale qu’internationale (cela ne recoupe-t-il pas le premier point ?), plus républicaine que sociétale (là est sans doute sa différence!).
A l’UDF, chassez le naturel il revient au galop. Après avoir mis dos à dos l’UMP et le PS, l’UDF, en invitant à une autre direction pour la France, laissait entrevoir un nouveau souffle de propositions. Au lieu de cela elle succomba au péché capital pour Vote(in)utile : L’UDF appelle, elle aussi, au vote utile mais du centre… A l’UMP, Roselyne Bachelot est podcastée ; Elle arrive déguisée en Barroso (!!!) au début et montre des signes de fatigue physique (elle est accoudée en permanence) et morale (elle semble lasse de tout ça).
Enfin, entre Ségolène Royal qui nous promet de « gravir la montagne » et Dominique Voynet, sur son affiche de pré-campagne, qui replace « l’écologie au cœur de nos vies », le vocabulaire biblique inspire …